Conclusion

Conclusion

 

  Depuis, la découverte de Fleming jusqu’à aujourd’hui, beaucoup de choses ont évoluées. La pénicilline, d’abord vue comme « remède miracle »  fut surconsommée, jusqu’à en devenir inefficace dans certains cas.

 Pour contrer cette réaction, les médecins devraient désormais réaliser des tests pour savoir si l’infection est d’origine virale ou bactérienne, et donner en conséquence le traitement adapté. Malgré tout, les patients n’étant en général satisfaits que s’ils repartent avec une ordonnance prescrivant des antibiotiques, des abus sont ainsi encore commis.

  Là encore, des issues ont étés cherchées pour permettre de garder la même fréquence de consommation tout en conservant l’efficacité du médicament.

Parmi les recherches dans ce domaine, on peut citer celles qui visent à bloquer la transmission de la résistance par la cristallographie, ou encore les bactériophages, des « virus de bactéries » qui reconnaissent des bactéries spécifiques et les détruisent. Issues qui, au vu des résultats obtenus,  ne sont pas encore aujourd’hui des solutions.

  Malgré les progrès de la médecine sur ce point, la meilleure solution reste donc une meilleure utilisation des antibiotiques, pour l’instant méthode la plus efficace dans la lutte antibactérienne.

Lycée Jean Jacques Rousseau - Mathilde et Yolaine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site